Votre devis travaux

Qu’est-ce qu’on entend par gros oeuvres en construction ?

La construction d’un bâtiment neuf ou sa rénovation en profondeur comprend plusieurs phases qu’on peu classer en deux grandes étapes : le gros œuvre d’une part le second-œuvre d’autre part. Concernant particulièrement le gros œuvre, c’est la phase initiale d’une construction. Intervenant avant la réalisation du second-œuvre, le gros-œuvre occupe une place fondamentale lors des travaux de bâtiments. Mais qu’est-ce qu’on entend exactement par gros-œuvre ? C’est ce que nous allons déterminer dans le présent article.

Le gros-œuvre, une étape cruciale de la construction

En effet, le gros œuvre constitue l’étape la plus essentielle lors de la construction d’un bâtiment neuf ou sa rénovation en profondeur.

Pour résumer, le gros-œuvre est l’ensemble des travaux visant à garantir la stabilité et la solidité d’un bâtiment en construction ou en réhabilitation. Il concerne notamment la construction du soutien de l’édifice (l’attache de l’édifice au sol) ainsi que son ossature (élévations de l’édifice telles que le mur, la charpente et la toiture).

On qualifie également le gros-œuvre comme étant les opérations mettant hors d’air et hors d’eau l’édifice construit ou rénové. Le premier a trait à la pose des différents dispositifs de fermeture du bâtiment pour qu’il soit protégé contre l’introduction d’air (pose des fenêtres et des portes). Tandis que le second, la mise hors d’eau, consiste à installer des éléments garantissant l’étanchéité du bâtiment aux intempéries (pose de la charpente et de la couverture).

Les différents travaux réalisés lors du gros œuvre

Il faut savoir que différentes sortes de travaux sont effectuées au cours du gros-œuvre.

Ainsi, concernant d’abord la phase d’attache du bâtiment au sol, il comporte les travaux de terrassement et d’aménagement du sol. Ces travaux ont pour objet de modifier le relief du terrain qui va accueillir la future construction.

Après cette phase intervient la pose des fondations, c’est-à-dire la pose des structures destinées à attacher l’édifice au sol. Ce sont surtout ces fondations qui offrent la stabilité et la solidité du futur bâtiment. Elles consistent notamment à couler du béton dans des tranchées creusées et terrassées préalablement.

La création et l’installation du réseau d’assainissement du futur bâtiment s’effectuent également lors de la réalisation de ses fondations. Pour rappel, l’assainissement désigne les techniques permettant de collecter, de stocker, d’épurer et puis d’évacuer les eaux usées produits par un logement.

Une fois que les fondations et l’assainissement sont réalisés, place maintenant à l’élévation des murs. C’est le travail de gros-œuvre le plus connu et qui vise à ériger les murs extérieurs de la future bâtisse (murs qui vont soutenir les portes et fenêtres, les murs porteurs, etc.). Cette opération d’érection des murs commence par la pose des soubassements sur les fondations. Lesdits soubassements ont notamment pour rôle de soutenir l’ossature du bâtiment et de le protéger des remontées d’humidités.

L’aménagement de la charpente et la pose de la couverture du toit sont les phases qui suivent l’élévation des murs lors des gros-œuvres. C’est l’opération de mise hors d’eau précédemment évoquée.

Enfin, l’installation de différentes menuiseries (portes et fenêtres) est la dernière opération qui clôt le travail de gros-œuvre.

Bien évidemment, le second-œuvre vient par la suite, il regroupe les travaux qui permettent de rendre les lieux habitables (installation des cloisonnements, installation électrique, plomberie, chauffage, isolation, etc.).

Les documents nécessaires pour un demande de permis de construire
Previous post
Comment lire un devis comme un pro ?
Next post